L'usage détourné du gaz hilarant interdit
La mairie de Toulouse a pris un arrêté interdisant la détention, l'utilisation et l'abandon de cartouches de gaz de protoxyde d'azote, dit gaz hilarant, sur le domaine public. Cet arrêté s'applique jusqu'au 31 mars 2021.

 

L'usage détourné de ce gaz par les jeunes, à des fins récréatives, constitue un véritable enjeu de santé publique. Afin de protéger les jeunes consommateurs, la Mairie a interdit la vente ou la cession à titre gratuit de ce gaz dit hilarant à des mineurs quel qu'en soit le conditionnement, sur le domaine public ou dans tout établissement commercial.

La consommation de ce gaz pose, en outre, des problèmes de tranquillité publique car il occasionne des nuisances sonores pour les riverains. Enfin, ces cartouches métalliques, délaissées sur l'espace public, représentent un réel danger à la fois pour les piétons et les cyclistes, en augmentant le risque de chutes, et pour l'environnement.

La mairie de Toulouse a donc pris un arrêté interdisant la détention, l'utilisation et l'abandon de cartouches de gaz de protoxyde d'azote, dit gaz hilarant, sur le domaine public. Cet arrêté s'applique jusqu'au 31 mars 2021. Cet arrêté est en vigueur jusqu'au 31 mars 2021. Vous pouvez le télécharger au format.pdf


Pour en savoir plus

Information sur l’usage détourné du protoxyde d’azote sur le site de la Mission Interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives